Accueil - Home

www.histoireetpatrimoinedesaintetienne.com
Tous les contacts ... l'organigramme ... nous écrire ... le plan d'accès ... Le plan du site ... un moteur de recherche interne ...

mise à jour : 03.04.2012 / BR

Les origines des Amis du Vieux Saint-Etienne ...

 

En 2001, dans le cadre des Journées européennes du Patrimoine, et dans le cadre du centenaire de la loi sur les association, nous avons réalisé une exposition Les Amis du Vieux Saint-Etienne 1931-2001… une association au service du patrimoine.

Nous vous proposons ici, de larges extraits des procès verbaux des premières réunions des Amis du Vieux Saint-Etienne (période 1930-1933). On y retrouve toutes les activités d'aujourd'hui … nos fondateurs étaient déjà très visionnaires.

    Historique 1930 - 1933
    Liste des Présidents - Secrétaires - Trésoriers

Retrouvez le menu en haut de page

Les Amis du Vieux Saint-Etienne

1930 - 2010 …

une association au service du patrimoine

Réunion du 15 mai 1930

La réunion est composée de M.M. Dr Riou, Pichon Claude, Pichon Eustache, Ignace, Lachand, Chirat, Cognet, Chabanon, Bonnefond et Valette.

La séance est ouverte à 18 heures au siège provisoire de la Société : café des Jardins, 9, place Jean Jaurès.

Une discution s'engage au sujet de la formation d'un groupement ayant pour but de sauvegarder le patrimoine artistique et archéologique de notre ville et ses alentours.

On accepte le titre : "Les Amis du Vieux Saint-Etienne", société historique, archéologique et littéraire.

M. Valette est désigné pour établir un projet de statuts.

M. le Dr Riou parle des vieilles pierres que l'on pourrait recueillir lors des démolitions de la rue Roannelle et propose de s'entendre avec les entrepreneurs afin de conserver tout ce qui aurait un certain caractère.

La discussion se termine sur les projets d'avenir de la société.

Séance levée à 20 heures.

Réunion du 5 juin 1930

La séance est ouverte à 18 h 15 au siège provisoire de la société : salle réservée du café des Jardins, 9 place Jean Jaurès.

Ainsi qu'il l'avait été décidé au cours de la réunion précédente, M. Valette donne lecture d'un projet de statuts qui, après une amicale discussion sont adoptés à l'unanimité

Statuts

Article 1 - La Société dite : "Les Amis du Vieux Saint-Etienne" fondée pour une durée illimitée a pour but :

  1. De créer entre ses membres des liens d'amitié, les réunir par la communauté des idées et de l'attrait de toutes questions relatives au vieux Saint-Etienne.

  2. De collaborer au développement des Arts, de l'Histoire et de l'Archéologie dans notre ville.

  3. D'organiser des expositions, conférences et recueillir tout ce qui concerne notre région afin d'en faire connaître les beautés insoupçonnées

  4. De se procurer une représentation autorisée auprès des personnes ou des pouvoirs publics s'intéressants à notre but.

Art. 2 - La Société est composée par des éléments amoureux de bouquins, des vieux papiers, des vieilles pierres et enfin de tout ce qui peut rappeler le passé de notre bonne cité.

Art. 3 - Pour faire partie de la Société le récipiendaire devra être présenté par deux parrains et être agréé par une assemblée plénière.

Art. 4 - Le droit d'admission est de 5 francs, la cotisation annuelle est fixée : pour les membres adhérents à 24 francs, pour les membres honoraires à 50 francs et pour être reçu membre bienfaiteur un versement minimum de 250 francs sera obligatoire.

Art. 5 - La Société pourra également recevoir comme membre bienfaiteur toute personne ayant fait un don en nature artistique, littéraire et archéologique d'une certaine valeur. Ces objets seront la propriété exclusive de la Société.

Art. 6 - Tout sociétaire en retard de 6 mois de cotisations sera considéré comme démissionnaire et ne pourra prétendre à aucun remboursement.

Art. 7 - La carte de membre bienfaiteur, honoraire ou adhérent, donne droit à une entrée permanente aux manifestations organisées par la Société, ainsi qu'au prêt des livres de sa bibliothèque.

Art. 8 - Le siège de la Société est à Saint-Etienne, rue ….. Une simple décision du Conseil d'Administration pourra changer le siège social.

Art. 9 - Le Conseil d'Adminsitration est renouvelable chaque année et rééligible, il se compose : d'un Président, d'un vice-Président, d'un Secrétaire général, d'un Secrétaire-adjoint, d'un Trésorier, d'un Trésorier-adjoint, de deux Archivistes bibliothécaires, de deux Conservateurs et de deux Prospecteurs.

Art. 10 - Les attributions du Conseil consistent notamment à veiller à l'exécution des Statuts, à faire toutes démarches utiles, à examiner les propositions qui lui seront faites et à les transmettre, après étude, à l'assemblée plénière.

Art. 11 - Les réunions des membres du Conseil auront lieu ordinairement vers le 15 de chaque mois et les Assemblées plénières vers la fin de chaque mois.

Art. 12 - L'Assemblée plénière est souveraine. Elle peut délibérer valablement lors même qu'elle ne réunirait pas la majorité des membres inscrits, s'il est constaté que les convocations ont été régulièrement faites. Le vote à bulletin secret serait admis dans les décisions importantes qui intéresseraient la vitalité de la Société.

Art. 13 - Toute discussion ayant une tendance politique ou religieuse quelconque est formellement interdite. Tous actes ou démarches de membres pouvant être interprétés dans le sens politique ne pourront engager que les auteurs et jamais la Société.

Art. 14 - Sera exclu de la Société tout membre qui aurait commis des actes portant attetinte au bon fonctionnement, à la bonne marche et à l'intérêt général de la Société. Cette exclusion devra être prononcée à la majorité des deux tiers des membres présents, sans que l'exclu n'ait droit à réclamer aucun remboursement.

Art. 15 - La dissolution de la Société ne pourra être prononcée en Assemblée plénière, que par la volonté des trois quarts, au moins, des membres inscrits.

Art. 16 - En cas de dissolution, les fonds, le matériel et enfin l'avoir complet de la Société, seront remis à la ville de Saint-Etienne, service du Musée.

Art. 17 - Toute demande de révision des Statuts peut être proposée à l'Assemblée plénière qui décidera à cet effet.

Art. 18 - Chaque année, une commission de contrôle, composée de 4 membres, sera désignée et établira un rapport financier et moral.

Art. 19 - Toutes les fonctions de la Société sont gratuites.

On procède ensuite à la nomination d'un bureau provisoire qui se trouve constitué de la façon suivante :


......Président : M. le Dr. Riou

Vice Président, Trésorier : M. Pichon Claude
Secrétaire général : M. C.L. Valette
Secrétaire adjoint : M. E. Chirat
Archivistes : Mre Cognet et Chabanon
Conservateurs : Mre Pichon Eustache et Ignace

L'Assemblée décide de rechercher un meilleur local pour y établir définitivement son siège social. Il est entendu que chacun s'en occupera sérieusement.

Le Secrétaire provisoire : C.L. Valette

Réunion du 20 juin 1930

La séance est ouverte à 18 h 30, sous la présidence de M. le Dr Riou, au nouveau siège social : 3, rue du Général Foy, au 1er étage.

M.M. Chirat et Valette expliquent leur entente avec la Fédération des Commerçants qui, moyennant un loyer de 250 francs par année consent à nous laisser partager son local en profitant de tout l'agencement.

(…)

M. le Dr Riou définit agréablement le programme d'étude et d'action de la Société et déclare notamment qu'il devient absolument nécessaire de veiller à ce que les richesses artistiques et archéologiques de notre région ne deviennent pas la proie de quelques mercantis. Il regrette, en passant, la disparition des belles sculptures de la rue de la Ville et espère que notre Société saura mettre un frein à ces vils négoces.

(…)

M. Valette informe les sociétaires qu'à l'exemple de Nizier du Puispelu qui fit le "Littré de la Grand'Cote" notre Compagnie pourrait, en commun, mettre sur pied un "Larousse du Panassa", dictionnaire du mauvais français et des bons mots entendus dans notre ville.

(…)

Mrs Chenet et Menut donnent de très intéressants détails sur les immeubles qui vont être démolis rue Roannelle et s'occuperont de conserver tout ce qui pourrait constituer l'aménagement de notre musée local.

On procède ensuite à la nomination définitive d'un Bureau, qui se trouve ainsi constitué :

Président : Mr le Dr Riou
Vice-Président : M. Pichon Claude
Secrétaire général : M. C.L. Valette
Secrétaire adjoint : M. E. Debard
Trésorier : M. E. Chirat
Trésorier adjoint : M. J. Lachand
Archivistes-bibliothécaires : Mrs Cognet et Chabanon
Conservateurs : Mrs E. Pichon et Ignace
Prospecteurs : Mrs Chenet et Menut

Le Secrétaire et le Trésorier sont chargés de faire imprimer des convocations et des cartes de sociétaires. Ils commanderont également un tampon en caoutchouc (…).

Tous les sociétaires présents payent aussitôt leurs cotisations jusqu'à la fin de l'année 1930.

La séance est levée à 20 heures.

Le Secrétaire
C.L. Valette

Réunion du 3 juillet 1930

(…)

M. le Dr Riou donne connaissance d'une communication qui a été faite aux journaux quotidiens et dont voici le texte :

Avis aux collectionneurs, bibliophiles, etc.

"Les Amis du Vieux Saint-Etienne", Société historique, archéologique et littéraire, ont décidé au cours de la réunion du 20 juin dernier, tenue à leur siège social, 3 rue Général Foy, d'organiser, vers la fin de l'année, une exposition rétrospective de tout ce qui se rattache à l'art et l'histoire de notre ville.

Toutes les personnes que cela intéresse peuvent adresser suggestions, propositions et adhésions au président : M. le Dr Riou, 1 rue du Onze Novembre ou au Secrétaire : M. Valette, 9 rue Valette, à St-Etienne."

(…)

Il signale que notre Société a acquis dernièrement à la salle des ventes, au prix modique de 25 F,00, un superbe portrait de Jules Janin, œuvre de Justin Chapon, artiste stéphanois ;

(…)

M. Chénet fait part de quelques découvertes artistiques faites à l'église St-Louis lors des dernières réparations ; elles consistent notamment en une magnifique statue en bois, de la Vierge et en lustres en fer forgé ; il invite les sociétaires à venir se rendre compte, demain dans la matinée.

(…)

M. Valette estime qu'àprès l'Exposition rétrospective la Municipalité future aura intérêt à nous aider et qu'alors nous pourrions lui demander l'achat de la vieille maison de la place Boivin, afin d'y constituer un musée local dans le genre de celui de Lyon qui est établi dans l'ancien hôtel de Gadagne.

M. Boy regrette la disparition des sculptures de la Renaissance qui furent découvertes dans une maison de la rue de la Ville à St-Etienne. Ces pierres vendues il y a quelque temps à un amateur d'antiquités semblent être de la seconde moitié du XVIe siècle. Elles se composent de 3 têtes sculptées, restes probables d'anciennes cheminées et de 2 bas-reliefs en ronde-bosse, sur pierre de grès mesurant 0,65 de hauteur sur 0,85 de longueur, semblant reproduire des scènes mythologiques. Heureusement M. Félix Thiollier les a photographiées.

M. le Dr Riou croit savoir que ces sculptures sont actuellement au Puy.

M. Eustache Pichon ajoute que cette antique demeure était également décorée de peintures genre grisaille, qui sont actuellement propriété de la famille B(…), à Firminy.

(…)

M. l'abbé Dorna dit qu'il serait fort agréable de retrouver les airs des Noëls anciens, qui eurent un certain retentissement dans le pays et invite tous les amis à aiguiller des recherches en ce sens.

(…)

Réunion du 24 juillet 1930

(…)

MM. Lachamd et Dr Devuns désireraient que les pierres sculptées des maisons en démolition soient réemployées lors de la construction de nouveaux immeubles qui s'élèveraient vers le même emplacement tandis que M. Valette estime qu'elles seraient mieux à leur places encastrées dans les murs de l'antique maison de la place Boivin si elle devenait comme c'est notre espoir, l'abri du musée local.

(…)

Réunion du 7 aout 1930

(…)

M. Valette montre le dessin qu'il a exécuté pour les en-têtes de lettres de la Société.

Il représente, d'après les aquarelles de Crapelet, d'un côté : le pré de la Foire, avec le Furan et les anciennes tours ; de l'autre la grand'Eglise avec les maisons qui couvraient la place Boivin et l'entrée de la rue de la Ville ; le tout séparé, au milieu, par les armoiries de la Ville de Saint-Etienne.

M. Chénet se fait l'interprète de tous les sociétaires pour féliciter et remercier M. Valette de son travail.

(…)

On décide ensuite d'envoyer une demande d'audience au nouveau Maire de St-Etienne afin de lui exposer le but de notre Société et lui demander de bien vouloir examiner s'il ne serait pas possible de nous trouver dans les bâtiments appartenant à la Ville un local qui puisse nous être attribué comme siège social.

On lui délivrera en même temps, une carte de Président d'Honneur des "Amis du Vieux Saint-Etienne".

(…)

Réunion du 9 octobre 1930

(…)

M. le Président adressa à M. le Préfet la lettre ci-après :

8 septembre 1930

Monsieur le Préfet de la Loire

J'ai l'honneur de solliciter de votre haute bienveillance l'inscription de notre Société au nombre de celles qui figurent dans la liste de la Commission placée sous votre présidence : "Commission des monuments naturels et des sites".

Notre Société a pour but la conservation et la vulgarisation de tout ce qui intéresse Saint-Etienne et sa région.

Dans l'espoir que vous voudrez bien agréer ma demande, recevez, Monsieur le Préfet, (…)

A cette lettre M. le Préfet répondit :

29 septembre 1930

Monsieur le Président,

Vous m'avez demandé, par lettre en date du 8 courant, d'inscrire la Société "Les Amis du Vieux Saint--Etienne" que vous présidez, sur la liste des associations qui seront appelés à participer à l'élection des délégués à la Commission départementale des Monuments naturels et des sites.

J'ai l'honneur de vous faire connaître qu'aux termes de l'art. 7 du décret du 27 juillet 1930, portant règlement d'administration publique pour l'application de la loi du 2 mai 1930, seules peuvent figurer sur la liste précitée, les sociétés littéraires, artistiques ou scientifiques ayant leur siège social dans le département, qui ont effectués la déclaration prévue par la loi du 1er juillet 1901.

La Société des "Amis du Vieux St-Etienne" ne remplissant pas cette condition n'a pu, par suite, être inscrite sur la dite liste.

(…)

On décide d'examiner, plus tard, si nous devons faire reconnaître officiellement notre Société.

(…)

Au mois de septembre a eu lieu une réunion qui fut ainsi annoncée dans la presse : Saint-Etienne centre de tourisme - L'administration municipale, désireuse de favoriser le développement de l'industrie touristique dans la région dont St-Etienne est le centre, a créé une Commission extra-municipale d'études dont la première réunion a eu lieu (…) à l'Hôtel de Ville, sous la présidence de M. Vernay, premier adjoint, député.

(…)

En suite de cette assemblée notre société a été chargée de mettre au point un petit guide historique et archéologique de St-Etienne et communes limitrophes ; elle examinera aussi les améliorations qui pourraient êtres apportées au point de vue renseignements touristiques.

M. le Dr. Devuns présente des photographies et dessins qu'il a pris rue des Forges 10, 18 et 25 accompagnés du rapport suivant : Un îlot de maisons anciennes, rue des Forges (4 pages)

(…)

On discute ensuite sur l'exposition rétrospective projetée.

(…)

Il est bien entendu que tous les sociétaires participeront à l'organisation de l'Exposition et sans vouloir diminuer en rien la valeur et le dévouement de chacun, il est indispensable que dans les appels qui vont paraître dans la presse, on présente au public des noms connus, qui nous seront une parfaite recommandation et attireront la confiance de ceux qui doivent nous confier des peintures, sculptures, armes, rubans et objets quelconques.

Dans ces conditions cette commission sera composée de M.M.

L. Brunon, Bâtonnier de l'Ordre des Avocats
C. Boy, homme de lettres
J. Bernard, Architecte départemental
L. Bolard, archiviste municipal
G. Chénet, architecte en chef de la Ville
Abbé L. Dorna,
F. Devuns, docteur en médecine
P. Doron, industriel à Rochetaillée
J.B. Galley, homme de lettres
J. Ignace, instituteur
J. Lachand, commissionnaire en rubans
P. Lévèque, bibliothécaire en chef
A. Macle, professeur de peinture
Josy Mazodier, avocat
A. Meley, conservateur du Musée
Abbé M. Pion, curé de la Grand'Eglise
E. Tournayre, statuaire
Plus : Le Président et le Secrétaire général :
H. Riou, docteur en médecine
C.L. Valette, chef à la Mairie

(…)

Réunion du 7 novembre 1930

(…)

Mr le Dr Riou informe la Société qu'il a été désigné au choix, par Mr le Préfet de la Loire, pour faire partie de la Commission de protection des Sites et Monuments naturels de caractère artistique.

Mr Valette déclare avoir reçu en don, une magnifique pierre sculptée représentant, en médaillon de 0,25, une tête de femme. Cette sculpture "Renaissance" doit appartenir à la seconde moitié du XVIe siècle, elle a été trouvée dans les fondations de la maison démolie en octobre dernier, angle des rues Sainte-Catherine et Guy Colombet et il en fait lui même cadeau à la Société.

Il en présente une photographie aux Sociétaires et tous s'accordent pour en remarquer la parfaite exécution.

Réunion du 17 décembre 1930

(…)

On discute ensuite une proposition faite par "La Région Illustrée", revue stéphanoise bi-mensuelle, nous demandant notre collaboration et nous promettant d'accueillir non seulement nos articles, mais aussi de prendre, à ses frais, tous clichés qui seraient nécessaires à la présentation de notre exposition.

(…)

Place de l'Hôtel de Ville 9, le Crédit Lyonnais transformant entièrement l'immeuble qu'il possède pourrait, peut-être, aussi nous céder à bon prix, le portail qui présente une grande valeur artistique.

(…)

Mr Lévêque et plusieurs sociétaires, proposent comme siège de réunion, pour notre groupement, la Bibliothèque d'art industriel, dépendant du Musée de la Rubannerie (sic). Cette suggestion est unanimement approuvée et le Secrétaire écrira à Mr le Maire, pour solliciter son assentiment.

Réunion du 15 janvier 1931

MM Valette et Riou demandent à l'assemblée si, à l'occasion de la première année d'existence de notre société il n'y aurait pas lieu d'organiser une petite fête, comportant un banquet suivi d'un concert amical. Beaucoup de membres en sont partisan et Mr Santoin propose que ce soit au moment de l'ouverture de notre Exposition.

(…)

Mr Fasano lit la note suivante parue dans "Le Mémorial" du 11 janvier 1931 :

MORT DE L'INVENTEUR DE LA ROUE LIBRE

.. ..Les journaux ont publié la dépèche suivante datée de Londres :
. ..."On annonce la mort, à Isleworth, près de Londres, à l'âge de 95 ans, de M. William Winterborne, inventeur du système de la roue libre pour la bicyclette. Après avoir soumis son système à de nombreux fabricants il fut très heureux lorsque enfin, l'un deux consentit à lui offrir 80 livres sterling. M. Winterborne a travaillé dans un atelier de mécanique presque jusqu'à la fin de sa vie."
. ...Ainsi, l'inventeur de la roue libre serait un Anglais.
....Nous connaissons les habitudes d'accaparement de nos anciens alliés et nous sommes fondés à nous demander si la roue libre ne serait pas due à un Français, peut-être à un stéphanois.
.. ..Aux sportifs de nous renseigner.

Il proteste contre l'accaparement, par l'étranger, de ce que nous inventons, et présente un appareil établi en 1885, par son père et comportant le système de roue libre, appliqué vers 1897 aux bicyclettes sorties de l'usine Mimard et Blachon, à St-Etienne.

Le Secrétaire se charge d'écrire un article revendiquant le droit stéphanois à cette invention et, au nom de la Société, le fera paraître dans tous les journaux locaux.

(…)

Réunion du 5 février 1931

(…)

Mr le Dr Riou, rend compte de l'Assemblée générale de la "Société des Etudes locales" (section forézienne) qui eut lieu Jeudi 22 janvier dernier et dans laquelle elle a décidé de se dissoudre, tout en invitant ses membres à adhérer aux "Amis du Vieux Saint-Etienne" qui poursuit un but identique.

(…)

Mr le Dr Riou croit savoir que la salle du Musée, que nous avons demandé pour notre siège, sera mise à notre disposition sous peu, car l'Administration Municipale a fait établir, par le service compétent, un devis pour l'éclairage.

Nous serons considérés comme une commission permanente d'études.

(…)

Mr le Président demande à l'assemblée s'il est utile de déposer à la Préfecture une déclaration légale de notre Société, à l'effet de nous faire connaître.

Après échange de vues, on reconnaît que cette formalité peut nous être utile et Mr le Dr Riou est chargé d'opérer toutes les démarches nécessaires.

(…)

Le Secrétaire rappelle l'article qu'il fit dernièrement protestant contre un passage bizarre d'un livre de géographie paru chez l'éditeur Delagrave en 1930, et voici la lettre qu'il reçue, un peu à ce sujet, de Mr P Varinard des Cotes, Architecte du Monument des Combattants de 1870 et de celui de José Frappa, et Président de la Société Amicale des Foréziens de Paris.

(…)

et voici la réponse du Secrétaire

"(…)

Nous vous serions très obligés si vous vouliez être notre correspondant à Paris et déjà, d'accord avec notre Président, nous avons décidés de vous proposer, à notre prochaine assemblée du 5 février, comme Membre d'Honneur, ce qui d'ailleurs sera voté d'enthousiasme.(…)"

Réunion du 26 février 1931

Le Secrétaire (…) indique qu'à cette réunion ont été convoqués par la presse ainsi que par lettres individuelles, les adhérents de l'ancienne société des Etudes locales, qui a fusionné avec la nôtre.

(…)

Il donne connaissance de la lettre suivante de M. Varinard des Cotes :

"Paris le 9 février 1931

Mon cher compatriote,

J'accepte avec plaisir la proposition que vous me faites d'être votre représentant à Paris, si cela peut vous être utile ; vous pourrez donner mon adresse pour votre exposition (…)"

M. le Président annonce l'adhésion aux "Amis du Vieux St-Etienne", de M. Alfred Dumas, président, à Nice, de l'Amicale des Enfants de la Loire. Il sera notre correspondant en cette ville et pourra nous rendre de grands services.

M. le Dr Riou, dit que la prochaine réunion se tiendra probablement au musée, Bibliothèque d'Art et d'Industrie, car toutes les formalités administratives sont terminées ; la Municipalité y a fait établir l'éclairage électrique et a voté l'achat de 40 chaises.

On discute ensuite sur la future exposition rétrospective et M. le Président est chargé de déterminer où et à quel moment elle pourrait avoir lieu.

Réunion du 26 mars 1931

La séance est ouverte à 18 h.30 au nouveau siège de la Société.

(…)

En ouvrant la séance M. le Dr Riou se félicite de ce que la Municipalité Stéphanoise ait bien voulu consentir à recevoir notre Société dans un bâtiment communal qui lui sied admirablement comme cadre. Il espère que les services du Musée s'accommoderont facilement de notre compagnie, qui s'efforcera de n'être pas trop encombrante.

M. Meley, conservateur du Musée, souhaite la bienvenue aux "Amis du Vieux St-Etienne" qui, dans cette maison qu'ils affectionnent, se trouveront encore mieux chez eux pour étudier et discuter sur les choses du passé qui constituent le meilleur de notre histoire locale.

(…)

Le Secrétaire donne lecture d'une lettre de Joanny Durand, notre compatriote statuaire à Paris :

"Cher Valette

Bien reçu ta dernière.

A titre indicatif, je te signale que j'ai ici une statuette de notre compatriote Antonin Moine "Sully", moulage d'époque, avec autographe de l'Auteur.

A ta disposition

Cordialement

Joanny Durand"

(…)

M. le Président et le Secrétaire sont chargés de faire le nécessaire pour la déclaration de notre Société, afin d'obtenir la capacité juridique prévue aux articles 5 et 6 de la loi du 1er juillet 1901.

Après discution (sic) on arrête la date de l'Exposition rétrospective au mois d'Octobre prochain, salle Jean-Jaurès, si possible.

Mr Devuns lit l'important rapport suivant : Quelques morceaux de Ferronnerie de la 1ère moitié du XIXme siècle (7 pages dactylographiées).

Réunion du 5 mai 1931

En ouvrant la séance M. le Dr Riou dit qu'en passant dernièrement rue Polignais, il a constaté qu'une vieille maison portant le N° 10 avait été copieusement rabotée et badigeonnée, de sorte que les médaillons anciens qui décorent sa façade sont maintenant méconnaissables.

Il pense que la rue Roannelle ne tardera pas à recevoir la visite des démolisseurs et c'est pourquoi il insiste auprès de tous les "Amis" qui font de la photo d'employer leur objectif pour la reproduction de tous les vieux coins de notre cité, avant leur disparition.

(…)

M. Chénet propose de nommer une sous-commission qui s'occuperait spécialement de cela. M. le Président ayant fait appel aux Sociétaires s'intéressant à cet art, la sous-commission est constituée par MM. Bodet, Royet, Chirat, Maillon, Chénet et Riou.

M. le Président donne lecture d'une note du Journal Officiel, du 2 mai 1931, relatant notre déclaration d'association (art. 1 du décret du 16 août 1901) et ainsi conçue :

Déclaration à la préfecture de la Loire
du 22 avril 1931.
LES AMIS DU VIEUX SAINT-ETIENNE

Objet : société historique, archéologique et littéraire concernant la ville de Saint-Etienne et ses environs. Siège social : 3, rue du Général-Foy, à Saint-Etienne.

Cette reconnaissance officielle constitue notre admission officielle parmi les groupements du département.

(…)

M. le Dr Riou espère que pendant l'Exposition rétrospective d'Octobre-Novembre prochain, nous pourrons donner quelques conférences sur l'histoire de notre pays et peut-être même éditer un petit bulletin qui deviendrait périodique.

(…)

Réunion du 11 juin 1931

(…)

On désigne ensuite une commission pour préparer l'exposition que nous devons ouvrir fin octobre prochain.

En feront parti : M.M. Meley, abbé Dorna, Lachand, Drillon, Lévêque, Sinzelle, Ignace, Chosson, Boy, Bossu, Chénet, Granger, Maillon, Martin, Dr. Riou, Chirat et Valette.

Il est convenu que l'on constituera 7 sections principales : 1. Peintures, manuscrits, émaux, enluminures, reliures … 2. Céramique, verrerie … 3. Sculptures, ivoires, bronzes… 4. Bijoux, monnaies, médailles, sceaux… 5. Mobiliers, objets divers…6. Rubans, étoffes, tapisseries… 7. Armes, ferronneries, coutellerie, serrurerie.

Réunion du 24 septembre 1931

M. le Président annonce que la Municipalité Stéphanoise nous a accordé, suivant notre demande, une subvention de 3.000 francs pour l'organisation de notre Exposition rétrospective.

Réunion du 8 octobre 1931

M. le Dr Riou, en ouvrant la séance, dit qu'il est presque impossible d'obtenir, pour notre Exposition, une salle à l'Hôtel de Ville, mais qu'il se trouve au Palais des Arts 3 salles, actuellement en réparation, qui pourraient parfaitement convenir pour cela.

M. Meley ajoute qu'en effet, ces salles destinées aux bibelots d'art, meubles anciens et céramiques, sont suffisamment vastes et qu'en outre le Musée recevant environ 2.900 personnes par semaine, il se pourrait qu'une grande partie de cette foule devienne également nos visiteurs.

(…)

D'un commun accord et à l'unanimité on arrête définitivement la date de l'Exposition qui se tiendra au Palais des Arts, du 24 janvier au 21 février 1932.

Réunion du 12 novembre 1931

Le Président invite tous les sociétaires à classer le plus tôt possible, les objets qu'ils pourront prêter pour l'Exposition, car il ne faudrait pas être pris au dépourvu à un moment rapproché de l'ouverture, surtout si nous devons éditer un catalogue.

(…)

M. Meley fera mettre les vitrines de la salle en état définitif, de manière à recevoir les objets d'exposition, et, d'accord avec le service d'Architecture, des cloisons en planches seront élevées en certains endroits, afin que l'escalier de droite du 2nd étage nous soit complètement réservé.

Réunion du 3 décembre 1931

(…)

Le Secrétaire rend compte d'une visite que lui fit le représentant de "La Région Illustrée". Celui-ci s'engage à tirer un numéro spécial consacré à notre Exposition et comportant une cinquantaine de clichés entièrement exécutés aux frais de cette Revue. Il nous demande seulement de bien vouloir écrire le texte en un ou plusieurs articles. Il consent également àce que ce numéro comporte le catalogue de l'Exposition.

(…)

M. le Dr Riou préfère un catalogue à part et cela n'empêchera pas les sociétaires qui le voudront, d'écrire dans "La Région Illustrée".

(…)

M. Ignace demande si à l'occasion de l'Exposition, la Société ne pourait pas faire éditer et vendre quelques cartes postales inédites sur le Vieux Saint-Etienne.

La question est à retenir.

Réunion du 30 décembre 1931

(…)

Le Secrétaire annonce qu'il n'y aura pas de réunion avant l'ouverture de l'Exposition et demande aux Sociétaires qui disposeraient d'un peu de temps, de venir aider à l'aménagement des salles.

M. le Président dit qu'il a embauché un garde : M. T.

Il est ensuite convenu que M. le Maire, M. le Préfet, ainsi que les journalistes seront invités à l'inauguration.

Le Secrétaire fera imprimer des cartes d'invitation et il est en outre, chargé de faire éditer une pochette de cartes postales.

(…)

Réunion du 28 janvier 1932

M. le Dr Riou dit quelques mots sur l'inauguration de notre Exposition qui eut lieu samedi dernier au milieu d'une grande affluence. Tout le monde s'est montré satisfait de la qualité et quantité des objets soumis à l'examen.

M. le Dr. Riou félicite les organisateurs et notamment le Secrétaire Général, qui a mené à bien l'œuvre entreprise.

M. Chirat, dans un rapport succinct, montre que depuis Dimanche dernier on a enregistré 1.900 entrées environ.

M. Valette explique que s'il a convoqué aujourd'hui c'est qu'il estime nécessaire d'organiser un service d'ordre les samedi soir, jeudi et dimanche, avec le concours des Sociétaires qui peuvent disposer de temps ces jours là.

(…)

On décide ensuite que le banquet aura lieu le dimanche 28 Février ; différents menus sont examinés, puis on désigne une commission qui s'abouchera avec un hôtelier (…)

Au banquet seront invitées gracieusement les Autorités : M. le Préfet, M. le Maire et M. le Curé de la Grand'Eglise, ainsi que les représentants des trois journaux quotidiens : La Tribune, La Loire, Le Mémorial.

Avant le banquet, le groupe de la Société sera photographié par M. Cadé.

M. Valette dit qu'on prépare un deuxième numéro spécial de "La Région Illustrée" et sollicite la collaboration de tous les sociétaires susceptibles d'écrire un article sur notre pays.

Une visite sera faite à M. l'Inspecteur d'Académie par M.M. l'abbé Dorna et Valette pour inviter les élèves des écoles laïques et libres à visiter gratuitement l'Exposition.

Il est convenu que des catalogues seront offerts gratuitement aux Maîtres qui les accompagnent.

Enfin on autorise le trésorier à faire établir un carnet de Caisse d'Epargne, au nom de la Société.

Réunion du 7 avril 1932

M. le Dr. Riou souhaite la bienvenue aux nouveaux sociétaires et après avoir fait l'historique de l'Exposition rétrospective stéphanoise et forézienne, qui a clôs ses portes en plein triomphe (20.000 personnes environ l'ayant visitée) remercie tous les membres qui ont bien voulu y coopérer.

Il parle aussi du banquet, qui a eu un magistral succès (84 couverts) et où M. le Préfet de la Loire et m. le Maire de St-Etienne assistaient en personne.

(…)

M. Chirat compte de l'état de la caisse à ce jour, toutes nos dépenses étant intégralement soldées : notre avoir était de 3.000 francs avant l'Exposition, il se monte actuellement à 13.000 francs.

M. T., qui fut garde pendant 1 mois, nous réclame 800 francs ; on décide de les lui accorder.

(…)

M. le Président annonce qu'au cours de la belle saison, nous pourrions organiser quelques excursions aux environs et, comme la "Diana" par exemple, éditer ensuite un compte rendu.

Réunion du 26 mai 1932

(…)

M. le Dr. Riou explique ensuite comment, par l'entremise de M. Constantin, nous avons pu louer 2 vastes pièces dans l'immeuble N.13 rue Gambetta, ancien hôtel de Villeneuve, au prix de 1.900 francs par an. (...)

L'assemblée approuve le Conseil d'Administration d'avoir su trouver un siège convenable (…).

Un échange de vue a lieu ensuite sur la sortie à effectuer bientôt ; on arrête, en principe une visite à St-Rambert-sur-Loire, Chambles, Notre-Dame-de-Grâces, Vassalieu, St-Maurice-en-Gourgois et retour par Firminy.

Réunion du 7 juillet 1932

(…)

Le gérant de l'immeuble nous autorise à faire disparaître les alcoves et démolir les devants de cheminées, qui étaient établis pour recevoir des fourneaux à charbon, afin que nous puissions y installer des radiateurs à gaz.

Réunion du 15 décembre 1932

La séance est ouverte, (au Musée pour la dernière fois) à 18 h. sous la présidence de M. Cl. Pichon, vice-Président de la Société, M. le docteur Riou étant momentanément absent.

(…)

Le Secrétaire (…) explique ensuite que, si on n'a pas tenu de réunion depuis quelques mois, c'est que les réparations du local nous ont fort occupés.

(…)

Une discussion s'engage au sujet de l'inauguration de notre nouveau siège social, rue Gambetta 13, ancien Hôtel de Villeneuve.

Quelques adhérents sont partisans de la faire suivre d'un banquet.

M. Merlet préférerai que l'inauguration officielle se fasse un Dimanche, sans banquet, et que le courant de la semaine suivante on organise, dans une grande salle, une conférence sur St-Etienne, il est convaincu que cette manifestation attirerait un grand nombre d'auditeurs et porterait ses fruits.

M. Chénet est partisan de la conférence mais sans exclure le banquet.

A ce moment M. le Dr. Riou, faisant son entrée, M. Pichon lui cède la présidence.

M. le Dr. Riou n'est pas partisan de la conférence, le banquet suffit pour marquer l'inauguration, on verra, plus tard, à faire des causeries sur notre ville.

On arrête la date de l'inauguration, suivie d'un banquet, au 5 février 1933, et pour préparer cela, on désigne une commission composée de M.M. Dr. Riou, Chirat, abbé Dorna, Menut et Valette.

Jusque là le Conseil se réunira tous les jeudis.

En levant la séance, le Président invite tous les assistants à se rendre au nouveau siège social, afin de le visiter à peu près meublé.

Réunion du 2 février 1933

Etant donné le travail que nous donne l'organisation de nos salles constituées en petit musée, d'objets provenant, pour la plus grande partie, des démolitions de la rue Roannelle, on décide de ne pas tenir la séance habituelle.

(..)

Il est également entendu que la salle des délibérations sera dénommée salle J.B. Galley et celle d'exposition salle H. Gonnard.

J.B. Galley (1847-1932). Ancien bibliothécaire de la ville, ancien Directeur de l'Ecole des Beaux-Arts, fut un des grands écrivains foréziens.(..

Henry Gonnard (1834-1912). Peintre, aquafortiste et écrivain forézien de talent, fut Conservateur général du Musée de St-Etienne (…).

Texte publié in :
Saint-Etienne, histoire & mémoire, Bulletin du Vieux Saint-Etienne, n. 203 (novembre 2001), pp.57-72
Choix des extraits : Bernard Rivatton

Retrouvez le menu en haut de page
Retrouvez le menu en haut de page
Retrouvez le menu en haut de page
Retrouvez le menu en haut de page
Retrouvez le menu en haut de page
Retrouvez le menu en haut de page
Retrouvez le menu en haut de page
Retrouvez le menu en haut de page
Retrouvez le menu en haut de page
Retrouvez le menu en haut de page
Retrouvez le menu en haut de page
Retrouvez le menu en haut de page

 

    Lire aussi l'histoire de la collection ... jusqu'à aujourd'hui ...
    La liste des Présidents - Secrétaires - Trésoriers

 

LISTE DES PRESIDENTS - SECRETAIRES - TRESORIERS

Membres d'Honneurs :

Geneviève LIOGIER
Michel BOURLIER
Gérard-Michel THERMEAU (ancien président)

Retrouvez le menu en haut de page

Présidents

1930 - Dr. Henri RIOU
1948 - Louis DORNA
1958 - Eloi THIOLLIERE
1959 - Marius CHALENDARD
1964 - Jean TENANT
1986 - François MENARD
1990 - Armand LEXTRAIT
1994 - Pierre TROTON
2008 - Gérard-Michel THERMEAU
2012 - Michel DEALBERTI

Secrétaires

1930 - C.-L. VALETTE
1945 - CHEVALEYRE
1947 - Pierre MENUT
1948 - Jean THIOLLIERE
1960 - MARQUET
1962 - Jean ORELLE
1965 - GRAS
1975 - LACOMBE
1976 - Edmond COSTE
1992 - Paule RICHARD
1994 - Francine CHANUT
2000 - Nicole FAVERJON
2008 - Madeleine PRIMET
2009 - Annie PAYET

Trésoriers

1930 - Claude PICHON
1931 - E. CHIRAT
1933 - Emile DEBARD
1952 - Pierre SINZELLE
1959 - Jean FRERE
1969 - Jean-François SEUX
1990 - Pierre TROTON
1994 - Michèle THUIZAT
1996 - Gilles DEMIRTJIS
1997 - François MOULEYRE
2004 - Jean BERGE
2008 - Annie PAYET
2009 - Roger FAURIAT
2012 - Henri CHAUVE

........................................................................................ Liste des rédacteurs de la revue

    Lire aussi l'histoire de la collection ... jusqu'à aujourd'hui ...

 

Histoire & Patrimoine de Saint-Etienne

Hôtel Jullien-Chomat de Villeneuve - 13 bis, rue Gambetta - 18, rue José Frappa - F. 42000 SAINT-ETIENNE
Téléphone : (33) 4.77.25.74.32 -
Tous les contacts ... l'organigramme ... nous écrire ... le plan d'accès ....
Mél. :

Association loi de 1901 - Créée en 1929 (J.O. du 2 mai 1931) - Siret 776.396.350.00014 - APE 9102Z
Site web : www.histoireetpatrimoinedesaintetienne.com (c) Histoire & Patrimoine de Saint-Etienne / B.R. (version 07.2010)
Retrouvez le menu en haut de page
Ce site est auditionné par